RSS
RSS



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Gabriel Thompson, le père de Bree!

 :: Administration :: Commission d'enregistrement :: Autres :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gabriel Thompson
Propriétaire de la boutique Plus-que-Parfait
Gabriel Thompson
Gabriel Thompson
Statut relationnel : Divorcé, mais libre
Patronus : Hippocampe
Loisirs : Passer du temps avec sa fille
Propriétaire de la boutique Plus-que-Parfait
Jeu 16 Aoû - 11:17

GABRIEL THOMPSON

Gabriel Thompson, le père de Bree! Dad

POU-DU-LARD

Le Personnage


• Âge : J'ai 39 belles années remplies
• Sexe : Je suis un bel homme... En tout cas, homme, c'est certain!
• Sexualité : Je penche des deux côtés de la balance, étant bisexuel
• Parents : Je suis sang pur et ils sont tout deux vivants. L'origine n'est rien comparé à l'empathie
• Pays d'Origine : Je suis Anglais depuis le tout début. J'aime ma provenance.
• Date de naissance : Je suis un bélier né un 19 avril. Oui, je cours partout
• Baguette : Elle est faite de Chêne Rouge, contenant un ventricule de dragon mesurant 32 centimètres et demi.
• Métier : Je travaille au palais des glaces nommé le Plus-que-Parfait
• Poste : J'en suis le propriétaire.




& vous ? D'où venez vous ? ஃ

• Votre Pseudo: Penny
• Votre Âge: 23 ans
• Votre Niveau de Rp: Moyen
• Où avez vous trouvé le forum ? : Top-Site
• Avez-vous un double-compte? : Non

• Code : [OK]


Citation

Qui ne peut remplir les devoirs de père n'a point droit de le devenir.




Votre Histoire
.


Gabriel vint d'une famille de sorciers un peu disparates. Plusieurs maisons, plusieurs alignements, mais surtout soudés. Le problème, c'est que monsieur et madame Thompson avaient du mal à procréer. Par une joie inouïe, ils avaient réussi à avoir un fils plutôt tard dans leur vie, mais celui-ci était assez pour qu'ils aient une vie bien remplis, malgré le fait que ce soit leur seul enfant.

Né un 19 avril, il avait hérité de l'activité des béliers, mais avait été épargné de leur arrogance. Il était simplement très physique, mais très gentil. Il reçut sa lettre pour Poudlard à ses dix ans comme la plupart des sorciers et contrairement à une bonne partie de ceux-ci, il n'avait pas la pression à être dans une maison en particulier. Si sa mère avait été une poufsouffle, son père était un audacieux serpentard. Donc quand il fut accepté à Gryffondor, ils étaient très contents pour lui, même si c'était prévisible. Il était courageux et vaillant, quelques fois un peu trop.

Courant dans tout les sens, il n'était pas rare qu'il soit vu à l'infirmerie car il s'était fait mal. C'était trop peu pour l'arrêter et même un jour, il avait dit ''Ce n'est pas moi qui devrait arrêter, c'est le monde qui devrait s'adapter.'' Ce n'était pas son genre de dire ça, car ce n'était pas rare qu'il soit la personne la plus gentille et aimable de sa maison, passant quelque fois pour un poufsouffle manqué.

Dès sa quatrième année, il participa au Quidditch en tant que remplaçant. Il n'était pas le meilleur, mais le fait de n'être que remplaçant l'arrangeait, car ses notes moyennes n'étaient obtenues que lorsqu'il étudiait de grandes périodes de temps. C'était le sport qu'il faisait pour se défouler, heureusement. Il n'était pas tubulent, mais avait souvent besoin de dépenser son énergie. Ses nuits étaient courtes, mais personnes n'arrivaient à le réveiller quand il était au lit.

Avant ses examens, même l'année avec d'arriver en septième, il parla avec son père. Le blond avoua vouloir avoir son propre commerce, sans vraiment avoir de objets de vente en tête. Le fait d'avoir sa propre boutique l'allumait plus que n'importe quel cours de l'école. C'est aussi pour cette raison qu'il n'eut pas beaucoup de BUSEs, même s'il tenta sa chance avec tout ses cours. Il eu un E dans le cours de Défence Contre les Forces du Mal et en Soin aux Créatures Magiques, puis un A en Sortilèges et Potions.

Il passa les premières années de sa vie à travailler en bas de l'échelle. Ses parents n'avaient pas l'intention de lui donner de l'argent de sitôt, surtout qu'ils n'étaient pas les personnes les plus riches. Se ramassant de l'argent et travaillant dans plusieurs domaines, il trouva excitant de travailler dans les usines de gâteries, mais il rencontra une femme dans une entreprise moldue dans laquelle il ne travailla que quelques mois. Il était commis d’entrepôt alors qu'elle était la comptable, mais travaillant dans le même bâtiment, ils étaient destinés à se voir.

Après quelques conversation, elle accepta l'invitation de Gabriel à aller prendre un verre. C'est aussi, plutôt éméchée, qu'elle avoua aimer la spontanéité et l'imprévisibilité du blond, que c'était ce qu'il l'avait accrochée. Quittant l'emploi pour un autre, les deux continuèrent de se voir jusqu'à ce qu'ils sortent ensemble, puis emménagent ensemble, se fiance et se marient. Les avoirs maintenant doublés (Peut-être triplés, car madame avait beaucoup plus d'argent que lui) elle accepta le rêve de son mari d'avoir son propre commerce, mais fut beaucoup moins enchantée lorsqu'il lui montra le palais des glaces sur le Chemin de Traverse.

Imaginant plus un lieu vendant des objets plus utile que des sucreries ou moins... Coloré et divers, elle cacha son mécontentement en lui avouant, quelques semaines plus tard, qu'elle était enceinte. C'était Gabriel le plus heureux des deux, ayant toujours voulu avoir des enfants. Quand elle naquis, la petite ressemblait beaucoup à sa mère, mis à part ses yeux et ses cheveux, légués de son père. En effet, l'homme avait toujours eu les cheveux cours, mais bon nombre de ses cousines avaient les cheveux aussi frisés, seulement pas de la bonne couleur, venant de l'autre côté de sa famille. Bree et son père sont, dans ce cas-ci, vraiment uniques.

Dès que la petite eu un an, le climat familial changea de plus en plus, laissant l'amour et la spontanéité par la routine et les querelles. Le tout se faisait, bien sûr, entre murs clos. Si madame en avait assez le l'immaturité de son mari, celui-ci faisait des efforts pour plaire, mais ça ne semblait jamais assez. Et plus il tentait de se contenir et être prévisible, plus il était visible qu'il n'était pas à l'aise, démoralisé et triste. Un jour, elle vint le voir et le confronta, pas méchamment cette fois-ci, mais tristement. Elle s'en voulait de contraindre autant, qu'elle soit si égoïste et prévisible. Elle divorça pour le laisser vivre sa vie comme il voulait et les deux personnes se séparèrent en bons termes. Ils s'étaient aimés, alors se détester était hors de question.

Gabriel était un peu brisé se voir sa fille se faire traîner d'un bord à l'autre de la sorte. C'était lui qui faisait tout les déplacements et fut surpris de la voir se remarier avec un autre homme, celui-ci étant la personne la plus prévisible qu'il avait rencontré de sa vie. Les deux hommes eurent quelques conversations ensemble, mais Gabriel le trouvait ennuyant à mourir. Maaaaaais c'était le beau-père de sa fille, alors il voulait quand même savoir dans quel genre de famille elle allait grandir une semaine sur deux. Ce genre de vie était beaucoup plus stable que le sien, alors Gabriel avait pensé que ce serait une bonne idée pour sa fille.

Quand la petite n'était pas la, l'homme tenta de se trouver quelqu'un lui aussi. Sans que sa fille le sache, il eu quelques chances avec des hommes et des femmes, mais les trois conquètes avaient pris le bord en sachant que l'homme avait déjà une fille. Jamais, au grand jamais il n'eut de regret qu'ils soient partis car le seul grand amour de sa vie, c'était sa fille. Jamais il n'allait l'abandonner, jamais il n'allait lui faire du mal. C'était sa raison de vivre, c'était son bijoux, sa petite merveille. Encore aujourd'hui, il lui arrive de regarder sa fille et être ému d'avoir pu participer à la création d'une chose si merveilleuse.

Quand Bree était la, par exemple, son magasin changeait d'atmosphère. La petite était avenante et capturait le cœur des clients qui le trouvait si adorable. Son père, toujours peu orthodoxe, lui dégota un costume de cornet géant alors elle était en quelque sorte la mascotte du magasin. Il fallait par exemple qu'il jette un œil sur elle pour ne pas qu'elle ait trop de sucre, une erreur qu'il ne refit jamais. Je vous épargne les détails, mais c'était vraiment horrible. Si horrible que le magasin fut fermé quelques jours pour rénovations.

Plus elle vieillissait, plus la petite passa du temps chez son père au lieu de sa mère, d'une commun accord. La famille s'agrandissait du côté de son ex-femme, mais Gabriel avait tout le temps du monde pour sa petite chérie. Il était clair, après un certain temps, qu'elle n'était pas elle même. Ses cheveux si épais et frisés étaient bien rangés à chaque fois qu'elle arrivait de là-bas. Ses vêtements n'avaient aucun goût ou style, pas l'ensemble inesthétique qu'elle aimait se mettre à l'habitude. Son humeur était même un peu morose la première journée, mais retournait à son comportement habituel très vite.

Durant ce temps, la petite (Ou la magasin, mais Gabriel préfère penser que c'est sa fille) eut tellement de succès qu'il n'arriva pas à bien servir les clients seul. Il finit par engager des employés étudiants, puis un employé permanent pour l'aider. Hunter arriva pile poil la journée ou le blond avait mis une affiche recrutant un employé en tout temps. Depuis, le magasin est beaucoup mieux servi.

Quand la petite arriva à huit ans, elle demanda au blond si elle pouvait vivre à temps plein chez lui. Il ne lui promit pas, mais après une discussion profonde et poussée avec celle qui avait partagé la vie de l'homme un moment, il comprit la raison. Elle semblait... Distante? Déconnectée de sa fille? À ce jour, l'homme ne comprend toujours pas comment quelqu'un arrive à faire cela de son enfant, mais c'est aussi pour cette raison qu'il redoubla d'effort de l'aimer, la garder pour lui et la chérir. Sa mère vient la voir pour des occasions spéciaux, mais souvent ne fait qu'envoyer des cadeaux et des cartes de vœux. ''Joyeuses Pâques'', ''Bonne fête''... Gabriel se demande encore pourquoi elle se donne ce mal.

La petite eut enfin sa lettre pour l'école de magie. Fous de joie tout les deux, il lui prit toutes les choses qu'elle voulait. Après tout, elle n'allait à Poudlard qu'une fois! Le magasin est beaucoup plus vide sans elle, mais il peut compter sur elle durant l'été pour mettre de la vie dans le palais des glaces. Petit détail avant d'oublier, depuis belle lurette qu'elle n'a plus son costume de cornet et qu'elle porte des vêtements pastel, mais il est toujours la, dans un placard, comme un signe du passé dont le propriétaire de veut pas se départir.




Votre Caractère
.


Gabriel est avant tout une personne qui aime les autres. Si jamais il y a une insatisfaction, que ce soit face à son magasin ou face à sa personne, il va s'arranger pour le changer, même s'il en souffre. Si vous osez dire quelque chose à propos de fille, là il va se fâcher. Il n'y a rien pour lui qui est plus précieux que sa fille et sa priorité absolue, c'est elle et son bonheur. Qui sera contre sa fille sera contre lui.

Sinon, il est très énergique et plutôt imprévisible, mais pas en un mauvais sens. Il est très excité et excitable, ce qui fait qu'il pourrait arriver du jour au lendemain avec un bouquet de fleur sans raison, une réservation de vacances dans un spa ou un sortie au cinéma improvisée. Rien n'est fait d'avance, car des plans sont fait pour être brisés.

Très avenant, il a quand même le tour avec les gens. Il ne sait pas comment il fait, mais il semble toujours dire le bon mot au bon moment. C'est ce qui est arrivé avec ses entretiens d'embauche et ce pourquoi il eut tant d'emploi dans sa jeunesse, c'est aussi pourquoi il eut autant de succès avec son ex-femme et les autres essais amoureux.




Votre Physique
.


Gabriel a le don d'avoir l'air beaucoup plus jeune que son âge. À presque 40 ans, il semble encore dans la début trentaine et a un certain succès vers les personnes de cet âge. De bonne grandeur et une musculature plutôt définie, les tête se tournent parfois vers lui.

Il a les cheveux blonds qui pourraient être aussi frisés que sa fille s'il ne les gardait pas courts. En effet, il va souvent chez le coiffeur car dès qu'un certaine longueur est atteinte, leur courbe est obligatoire. Ses cheveux prennent encore une teinte plus pâle derrière sa tête, presque au cou. Ils ne sont pas blanc, mais ils sont pâles. Il a l'habitude de se laisser pousser une petite barbe et s'en lasse, donc il coupe tout, puis recommencer le processus. Il a aussi les mêmes yeux que sa fille, seuls traits qu'elle a gardé de lui.

Question vêtements, il tente de faire des agencements, même si ça ne fonctionne pas superbement. Il préfère les jeans, car ça va avec tout, mais ne fait pas très professionnel. Il a un amour inconditionnel pour les articles avec des jeux de mots horrible et des compliments de père, comme ''Dad at work'' ou ''Caution, pancakes incoming''




Signe Particulier
.


Il n'a pas l'air de son âge et la plupart du temps, vous ne le verrez pas car il va trop vite. Il est moins pire que sa fille, au moins.

Gabriel Thompson
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Thompson
Propriétaire de la boutique Plus-que-Parfait
Gabriel Thompson
Gabriel Thompson
Statut relationnel : Divorcé, mais libre
Patronus : Hippocampe
Loisirs : Passer du temps avec sa fille
Propriétaire de la boutique Plus-que-Parfait
Jeu 16 Aoû - 11:18
Je crois avoir terminé!
Gabriel Thompson
Revenir en haut Aller en bas
Choixpeau Magique
Admin
Choixpeau Magique
Choixpeau Magique
Loisirs : Te juger
Admin
Lun 27 Aoû - 10:10
Bienvenue parmi nous.
Il est bien de voir des parents qui s'investissent envers leurs enfants.

☆☆☆

Oseras-tu, Invité, aller contre ta propre volontée ?
Gabriel Thompson, le père de Bree! Signchoix
Choixpeau Magique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pou du Lard :: Administration :: Commission d'enregistrement :: Autres :: Fiches Validées-
Sauter vers: